Location meublée : mode d’emploi

Investir dans la location meublée est d’apparence simple, donc attrayante. Néanmoins, pour réussir un investissement dans le secteur de la location meublée, il est nécessaire d’allier rigueur et méthode. 

Opter pour l’investissement en milieu urbain

Le marché de la location meublée à paris ne représente qu’un faible part de marché du secteur immobilier puisqu'il est destiné à une clientèle particulière : les hommes d’affaires, les cadres internationaux, les touristes,etc. Ainsi, pour s’assurer que votre local meublé soit constamment occupé, il est essentiel d’investir au centre de la ville en prenant en compte l’aspect solvabilité. Prenons l’exemple de villes telles que Paris, Montpellier, Marseille, Nice, Strasbourg, Lille, Lyon qui sont à proximité d’infrastructures et qui attirent de potentiels prospects, investir dans ces villes vous garantie un marché locatif actif et solvable. Par contre Toulouse et Nantes sont des villes où le marché de la location meublée ne fait pas de grandes recettes. La première chose à faire avant d’investir dans une ville est donc de faire des investigations sur le mode de vie des citadins.

Une bonne présentation du local meublé

Le local meublé doit réunir toutes les attentes de vos prospects. Chaque pièce du local doit disposer de mobilier en parfait état et de conditions d’hygiène irréprochable. Lorsqu’on évoque le concept de local meublé, le client s’imagine déjà dans un cadre charmant, propre et surtout bien équipé. Ainsi, toutes les pièces doivent contenir le mobilier approprié. En plus, des détails tels qu'une connexion wifi de qualité sont très appréciés.

Les risques liés à la location meublée

Même si le marché de la location meublé présente des avantages par rapport à la location classique, il présente un nombre de risques à ne pas négliger. Les frais de remise à neuf constituent un risque certain de la location meublée ainsi que les vacances locatives. Concernant les risques liés à la paperasse administrative, une restriction du règlement de copropriété est à prévoir ainsi que la nécessité de disposer d’une autorisation administrative.