Pourquoi faire appel à un conseil patrimonial ?

Vous hésitez sur les décisions à prendre pour assurer la gestion d’un patrimoine familial ou individuel. Faites donc appel à un conseiller patrimonial qui est un professionnel en gestion de patrimoine pour pouvoir prendre vos décisions en toute assurance.

Rôle du conseiller patrimonial

Le conseiller en gestion de patrimoine agit en toute liberté, il n’est rattaché à aucune structure. Vous êtes donc rassuré qu’il ne vous proposera pas des services en adéquation avec les intérêts de sa structure. Les solutions qu’ils vous proposent vont donc dans le sens de vos intérêts. Il joue le rôle de courtier en assurances, en crédit, en banque, vous propose des solutions de placement en assurance. Ainsi, il est à votre disposition pour que vous puissiez opter pour un type de contrat correspondant à vos exigences et besoins.

Qui doit faire appel à un conseil patrimonial ?

L’appel à un conseiller en gestion de patrimoine n’est pas réservé aux riches. Toute personne ayant besoin de conseil pour la constitution d’un patrimoine peut faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine. Que vous soyez un jeune cadre désireux de gérer convenablement votre patrimoine en vue de bien préparer votre retraite ou un homme d’affaires disposant d’un capital important, vous devez bénéficier de l’aide d’un conseiller. Ce dernier travaille en étroite collaboration avec des notaires, des experts-comptables, des avocats fiscalistes, etc. Donc il est habilité à conseiller des clients aux capitaux élevée. Mais également des clients aux capitaux moyens ne nécessitant que son intervention.

Pourquoi préférer un conseiller patrimonial ?

Contrairement au conseiller bancaire, le conseiller patrimonial n’est pas disposé à changer de clientèle selon l’agence où il évolue. Un suivi de la clientèle est donc assuré. Ce qui vous garantie un accompagnement fidélisé à long terme. En plus, les tarifs varient entre 400 et des milliers d’euros pour une étude patrimoniale. La moyenne est à 500 euros. Les tarifs ne sont donc pas plus élevés que ceux d’une banque.