Quand le « made in France » a le vent en poupe

Plus qu’un mode de consommation raisonnable, c’est devenu aujourd’hui un véritable argument de vente pour certaines entreprises. Les Français font de plus en plus attention à la qualité de ce qu’ils achètent. Cette tendance se confirme depuis plusieurs années dans tous les domaines, automobile, alimentaire, et désormais vestimentaire.

Un argument de vente

Entre les différents labels affichés, il est parfois très difficile de suivre et de savoir si notre produit est réellement fabriqué en France. Il est certain que le vide juridique en la matière n’aide pas à y voir plus clair. Un produit dont les composants viennent de l’étranger et assemblé en France peut accéder à certains labels. Par conséquent, il faut être vigilant sur ce que l’on achète et ne pas hésiter à se renseigner sur les entreprises ainsi que leurs ateliers et leurs méthodes de fabrication.

Une volonté de mieux produire

Fort heureusement, la majorité des entreprises ont une réelle volonté de conserver la production et le savoir-faire local. Par exemple, certains fabricants de vêtements proposent une sélection de produits fabriqués dans des ateliers de la Loire. Leur réputation tenant à la promotion d’un savoir-faire français, ils proposent un style de chemises à part, ainsi que des collections de vêtements plus dans la tendance constituées de pantalons, de vestes et de sweat pour homme dans le style casual, effet de mode très apprécié de ceux qui aiment afficher un petit côté urbain.

La tendance du circuit court

Certains fabricants ont décidé de favoriser les ateliers les plus proches pour la confection des vêtements qu’ils ne peuvent pas produire en France. Cela favorise la production de proximité et défie les lois du commerce international. Pour les amateurs d’économie d’énergie, c’est un choix tout à fait pertinent qu’il faut privilégier dans sa politique d’achat si vous n’avez pas la possibilité de trouver du 100 % made in France.